Recette : Jambonneau caramélisé au miel

Recette : Jambonneau caramélisé au miel
Grouik grouik les petits cochons, restez bien aux abris parce que Mr Gralette se sent d’humeur.. caramélisante !
Aujourd’hui est un grand jour, on oublie un peu la crème fraiche 5 minutes et on passe aux choses sérieuses avec un magnifique jambonneau caramélisé au miel et sa petite purée maison.

Après avoir chassé le cochon carré des hautes montagnes, voici mon jambonneau qui demandait juste que l'on s’occupe de lui. N’hésitez pas à lui chanter une petite berceuse, parce qu’il va avoir un coup de chaud pendant la sieste. Rien ne sert d’introduire plus que nécessaire notre recette, je vous vois avec vos gros yeux me supplier, rentrons donc dans le lard !
Pour avoir "DAS" Cochon caramélisé et sa « petite » purée, pour deux gourmands, il nous faut : 
  • 1 demi jambonneau (ah bon ?) de 250g
  • 600g de pomme de terre. (spécial purée ou alors comme moi : au pif)
  • De la moutarde
  • Du miel, en pot ou en  "bouteille comme le ketchup"..
  • Sel
  • Poivre
  • Ciboulette
  • Muscade
  • Beurre
  • Du Lait
  • Du fromage de brebis (en brique c’est mieux)
  • et.. DE LA CREME FRAICHE AH AH. ( Oui, j’ai menti.)
  • en bonus + mais pas obligé : un peu de sauce sojas (sucré au mieux)

 

On sort tout ce qu'il faut pour s'occuper de notre jambonneau...

On est chaud patate (padam tss) donc on commence à mettre l’eau à chauffer pour nos pommes de terre. On épluche ces dernières et dans un timing quasi parfait, l’eau doit être juste à point avec des bulles pour les envoyer faire trempette. Dans le doute, coupez-les en deux pour que la cuisson soit plus rapide. On n’oublie pas de jeter une pincée de sel dans l’eau juste avant.
Laissons les patates pour au moins 30 à 45 min, voire plus si affinité parce que vous choisissez comme moi les pommes de terre sans distinction d'éspèces.
Toujours dans une idée de timing parfait, on préchauffe le four à 200° (thermostat 6-7).

La petite sauce qui fera toute la différence, avec du miel et de la moutarde.


Ensuite, on a un magnifique jambonneau qui réclame un peu d’attention. Pour se faire on commence par lui enlever la gélatine qui se trouve autour et avec un beau couteau, on fait un quadrillage d’un bon centimètre de profondeur sur toute la surface de la bête.  On le laisse se remettre de ses émotions et on prépare notre « caramel ». Pour ceci, dans un verre je mets :

  • 2 cuillères à café de moutarde.
  • 2 cuillères à café de miel.
  • Sel, poivre et une lichette de sauce soja SI c’est à disposition.
  • Et on touille bien !
Ah, si mon 6 ème sens de ninja est bon, la température de mon four doit être nickel.
Petit jambonneau sans sa gelatine, prêt à rejoindre le four dans sa poële sans manche.

Dans un petit plat (ou une poêle qui va au four) je mets mon jambonneau et j’enfourne pour 40 minutes.
On le laisse faire connaissance avec son nouvel environnement et au bout de 10 minutes, j’applique avec un pinceau alimentaire la moitié de mon caramel. Ensuite, soit on est vigilant avec une pendule sous le coude, ou alors on règle son réveil car oui : on va badigeonner notre jambonneau toutes les 5 minutes. Pour les perfectionnistes, le top serait que le jambon ne touche pas le plat, genre cuisson à la broche. Pour les « je fais comme je peux », on ne s’étonne surtout pas si la base du jambon est « un peu » grillé. Le caramel va couler et faire une petite croute de couleur brune en bas. Sans inquiétude, ça se démoule comme une tarte ! Pensez quand même à garder un peu de caramel de côté.

Bref, tel de jeunes parents, on surveille tous les 5 minutes si notre petit ne manque de rien. A la 35 ème minutes, on le laisse prendre un petit coup de chaud pour avoir une belle couleur.

 
Ding, on éteint le four, et on laisse la bête au chaud. Je sors mon fromage de brebis du frigo.

Normalement, les pommes de terres sont bien cuites, on pique et on vérifie que ca ne saigne pas (si le sang remonte, c'est qu'elles ne sont pas cuites!).
Si tout va bien, on met nos patates dans un saladier et avec la fourchette on commence à tout écraser. Quand on commence à avoir un semblant d’écrasé de pommes de terre, on fait un trou au milieu et on met :
  • Une cuillère à soupe de lait
  • Une (grosse) cuillère à soupe de crème fraiche
  • Une noisette de beurre
  • Sel, poivre, ciboulette, une pincée de muscade (pas trop, c’est vite écœurant)
Je vous laisse deviner la suite.. Et oui ! On touille !
Normalement, vous vous trouvez devant la plus belle purée de votre vie, elle respire la joie et ne demande qu’à être servie. Rassurez-la, c’est pour bientôt.
En vitesse, je prends ma poêle et avec un peu de crème fraiche et le reste du caramel on fait une sauce.
On reprend notre jambonneau, on coupe délicatement dans la largeur et on va mettre une très fine tranche de fromage entre nos morceaux de jambon. On ressert bien et on fait couler notre sauce sur le tout. Ça commence à sentir bon la, n’est-ce pas ?
C’est normal, c’est l’heure de passer à table !

Le temps du service, le fromage va fondre,et il ne reste plus qu’a déguster !
C’était Mr Gralette, à vous les studios.
 
Bon fromage de brebis bien fondu entre les tranches de jambonneau caramélisé au miel,
et la petite purée maison en accompagnement. Bon appétit !
Combien ça coute ?
  • Jambonneau 250g : 2€30
  • Pommes de terre 600 gr : 0.50€ (moyenne 0.80€ le kilo)
  • Fromage de Brebis (type Lou Perrac) : 2.10€ la brique de 150g
Total : 4.90€ pour deux, original et abordable.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Les Gralettes © 2014-2017 -  Hébergé par Overblog